Parks and Recreation 9/10

Parksrec

Je commence ce blog (non sans émotion) avec une véritable perle parmi les ordures télévisuelles : Parks and Recreation. Cette série étasunienne est inconnue au bataillon français, alors que la sixième saison est déjà en production. Il est d’ailleurs bien possible qu’elle ne sorte jamais en France. De toute façon, ça fait bien longtemps que je n’ai plus de télé, donc je m’en fiche un peu. Cela dit, je regrette son manque de popularité. Je n’ai jamais réussi à rendre qui que ce soit accro à cette série. Pourquoi donc, parce que j’ai des goûts pourris ? Parce que personne ne m’écoute ? En fait, la raison principale, c’est la saison 1.

Les quelques personnes que j’ai convaincu de tenter le coup n’ont pas du tout accroché aux premiers épisodes. Moi-même, j’ai faillis passer à côté. A vrai dire,  c’est un miracle que j’ai tenu jusqu’à la saison 2. Le rythme est assez lent, l’humour est au 6ème degré, on se demande quel est l’intérêt de la série, son histoire. Ce qui m’a fait tenir, c’est justement l’humour très décalé que j’ai toujours apprécié, et le personnage de Leslie Knope, protagoniste de l’émission. Pour résumer en quelques mots l’histoire de la saison 1, nous suivons grâce à une (fausse) équipe de tournage (à la The Office) le quotidien du département des parcs et loisirs de la mairie de Pawnee, ville fiction de l’état d’Indiana. L’intrigue de la saison tourne autours d’une fosse. Le fiancé d’une jeune infirmière nommée Ann Perkins est tombé dans une fosse se trouvant près de leur maison, et s’est cassé les deux jambes. Ann se déplace alors à la mairie et exige que la fosse soit comblée. Leslie Knope, une bureaucrate hyperactive et idéaliste décide de prendre cette cause en main, et va recourir à tous les moyens pour réaliser ce projet. Y arrivera-t-elle ?

 Je vois d’ici votre tête : « Mais quelle histoire croustillante. Ohlàlà, je meurs déjà d’envie de connaître la suite ~ » Faites pas vos malins, vous ! Bon d’accord, l’histoire est pas palpitante, mais justement ! Au début, on est un peu dubitatif, on hésite à aller plus loin. Mais serait-il trop vous demander que de continuer jusqu’à la raison 2 ? Sérieux, la saison 1 n’a que 6 épisodes, ça va ! Au pire, passez la saison 1, allez plus loin. Franchement, ça vaut le coup. Mes saisons préférées sont les 3 et 4. Pourquoi est-ce que j’aime autant cette série ?

Parksrec3

Tout d’abord, pour ses personnages. Les personnages sont absolument tous loufoques, extrêmes et improbables. Parmi les principaux, il y a : Leslie Knope est une femme qui rêve d’être présidente depuis ses six ans et qui se goinfre de gaufres à la chantilly dès qu’elle peut. Elle est tellement à fond dedans, même pour les petites choses ridicules de son travail, qu’elle gagne peu à peu tout le monde grâce à son enthousiasme. Et puis elle sort de ces conneries avec un air ultra sérieux… elle est vraiment excellente.
Parksrec4


Ron Swanson, le patron de Leslie, est un homme vrai et authentique, qui rejette la technologie et l’administration. Il travaille au gouvernement car son but est de détruire toute l’institution américaine et que tout soit privatisé. Ce personnage bourru, moustachu et amateur de steaks est un de mes personnages préférés, toutes ses répliques sont des perles, des gens ont même fait des compilations youtube de ses « leçons de vie à la Swanson ».

Parksrec2
April Ludgate est une étudiante qui fait un stage au bureau des Parcs&loisirs. C’est une fille peu souriante, un peu glauque et négative, et elle n’a pas l’air de vraiment apprécier son stage. Le personnage se développe au cours des saisons, et elle devient vraiment incontournable à la série. Elle peut te sortir les pires atrocités/conneries sans broncher.


Parksrec5

Andy Dwyer est un personnage très secondaire au début de la série. C’est le petit ami d’Ann Perkins aux deux jambes cassées. C’est un rockeur à qui il manque au moins trois cases et qui est aussi mature qu’un gamin de 15 ans. J’ai toujours du mal à définir qui est mon personnage préféré, mais Andy rentre dans la compétition. Il est tellement débile que je suis morte de rire à chaque fois qu’il ouvre la bouche. Et puis, sans vouloir trop spoiler, il fait de sacrés cascades.

Il y a encore Tom Haverford et Donna Meagle qui sont les deux personnages « flashy » du département, ils aiment la mode, les nouvelles technologies (ils tweetent tout ce qu’ils font), le monde de la nuit, etc. Chacun a son style, Tom étant le petit bonhomme qui rêve grand, et qui invente un nouveau concept/produit tous les deux épisodes pour devenir businessman, et Donna, la femme assez secrète qui dévoile sa vie de ouf au compte-goutte. Il y a bien-sûr Ann Perkins, la belle infirmière qui représente souvent le personnage le plus « sensé » de la série, et Jerry Gergich, l’homme maladroit qui fait souvent office de souffre-douleur.
Il y d’autres personnages que j’adore mais qui n’apparaissent qu’à partir de la saison 3, donc je ne vais pas en parler ici. Il y a également tout un réservoir de bons personnages secondaires qui rendent chaque situation délirante.

Deuxième raison d’aimer cette série : la comédie. Les auteurs de la série sont de vrais génies. Ils utilisent le comique de situation, l’humour absurde, les répliques sont bourrées de références… et ils utilisent avec perfection les avantages du « documentaire parodique ». Les personnages se confient régulièrement à la caméra comme dans une télé réalité, et même pendant les dialogues, il leur arrive de jeter un coup d’œil à l’objectif. Ca a un sacré effet comique, surtout lorsqu'un personnage sort une absurdité, et que l’autre nous regarde, genre « dire que je suis ami avec cette personne ». Il y a dans cette série une véritable satire de la société américaine et ses excès, sur les médias, sur les tares de l’administration, etc. Cette série est faite pour ceux qui n’aiment pas se prendre au sérieux, car on va loin dans le délire. Mais c’est aussi pour ceux qui aiment rire avec intelligence, parce qu’on est très loin des blagues à la Scary Movie.

Enfin… je crois qu’il faut laisser parler les images.


Logo 2


Je met un 9/10 pour sa quasi-perfection. La saison 1 un peu molle et le scénario qui s'essouffle un peu (selon les épisodes) dans la dernière saison m'empêche de lui mettre un 10. Maintenant, ALLEZ LA REGARDER !!! Et jugez par vous-même.
(7-12-2013)

parks recreation tv show série américaine comédie fun

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×